Dépersonnalisation et déréalisation : quand nous nous déconnectons de la réalité

Publié le : 28 août 20204 mins de lecture

Se sentir d’un coup détaché de son corps et éloigné de son environnement est une impression qui peut arriver à n’importe qui. Si, pour les uns, elle n’est que passagère, pour les autres, cette sensation est permanente. On parle de syndrome de la déréalisation et de la dépersonnalisation. Voici tout ce qu’il faut savoir sur ce trouble psychique.

La dépersonnalisation/déréalisation, c’est quoi ?

La dépersonnalisation est un trouble dissociatif qui se caractérise par le sentiment d’être en dehors de son corps. La personne qui souffre de ce syndrome a le sentiment de voir son corps depuis l’extérieur, comme si elle est une simple observatrice de son enveloppe corporelle qui n’arrive plus à contrôler ses pensées, ses gestes et ses paroles. Son corps ne lui appartient plus. Par moment, elle a l’impression que ses jambes et ses bras sont déformés, sa tête et ses sens engourdis. Puis, une personne sujette à la dépersonnalisation manque d’émotion. Elle n’a pas conscience de vivre sa propre vie.

En ce qui concerne le trouble de déréalisation, il change la perception de l’environnement qui entoure l’individu qui l’expérimente. La personne se sent totalement étrangère à son entourage. Par moment, le monde lui paraît irréel. Des fois, elle voit les objets déformés, flous et même incolores. Il peut aussi arriver qu’elle n’ait pas la notion du temps ou qu’elle ne reconnaisse pas ses proches ou un endroit où elle avait l’habitude d’aller.

Dans les deux cas, l’individu n’a pas conscience de la gravité de la situation, même si l’expérience lui fut désagréable. D’ailleurs, ces troubles ne durent en général que quelques heures. Toutefois, certaines victimes en souffrent chroniquement au point que leur vie en soit affectée. Pourquoi est-on victime de déréalisation? Comment contrôler la dépersonnalisation alors que l’on a le sentiment de ne plus rien contrôler ? Quels sont les symptômes de la déréalisation ? La réponse est ici : fredericarminot.com.

Quand faut-il consulter ?

Si le trouble de la dépersonnalisation/déréalisation ne dure que quelques heures, il n’est pas préoccupant. Par contre, si ses symptômes persistent durant des jours, voire des mois, il risque de s’aggraver, et même aboutir à une autre maladie mentale. Le trouble de la déréalisation ou de la dépersonnalisation peut perturber les émotions et handicaper le quotidien du patient. Dans ce cas, il est nécessaire de consulter un médecin.

La consultation a pour objectif de détecter une autre maladie qui peut être à l’origine de la dépersonnalisation/déréalisation. Il est donc judicieux de traiter cette maladie pour sortir de ce trouble dissociatif. Sinon, le thérapeute pourra vous conseiller un traitement pour guérir de ce syndrome.

Comment vaincre la dépersonnalisation et la déréalisation ?

Dans le cas d’un trouble moins grave, il est possible de se soigner soi-même en apprenant à se maîtriser. Pour cela, il faut avant tout dédramatiser les symptômes. Apprendre à détecter les sensations est le premier pas à faire pour aller vers la guérison. Lorsque vous faites une activité, focalisez-vous sur celle-ci afin que les troubles ne viennent vous perturber. De cette manière, la dépersonnalisation et la déréalisation vont disparaître petit à petit. Aussi, il faut lâcher prise de temps en temps et bien respirer pour que les symptômes s’estompent.

Aboulie, qu’est-ce que c’est ?
Quelles sont les causes d’une crise de spasmophilie ?

Plan du site