Choisir un bon coach de vie : conseils et pièges à éviter

Trouver un coach de vie qui convient à vos attentes en prenant compte de certains critères et en répondant à quelques questions personnelles. Pour choisir un bon coach de vie, il faut s’intéresser aux spécificités et aux pièges à éviter. En effet, certains mauvais conseils circulent sur le net. Ils ne permettent pas de trouver le bon accompagnateur.

Quelles sont les missions d’un coach de vie ?

Le coach de vie effectue un accompagnement personnalisé durant une période déterminée. En tant que coach personnel, il s’adapte à chaque client. Son rôle est de développer les compétences des clients pour qu’ils atteignent des objectifs fixés lors de la première prise de contact. Tout au long des interventions, la personne accompagnée opère des changements sous la supervision de l’accompagnateur.

Avant de choisir un bon coach de vie, il faut connaître ses principales missions. Le spécialiste doit savoir poser les bonnes questions et écouter ses clients. Pendant chaque séance, l’expert doit mettre en place un climat de confiance. Il n’émet aucun jugement sur le choix et le parcours des coachés. Pour aider son client à atteindre ses objectifs, il l’assiste à prendre du recul en entamant une réflexion constructive.

Quelques critères pour choisir un coach expérimenté

Vous êtes à la recherche d’un accompagnateur de vie ? Affinez vos choix en focalisant sur les spécialistes qui proposent un tarif qui ne dépasse pas votre budget. L’intervention du coach est facturée à l’heure. L’accompagnement d’un particulier coûte moins cher que des séances de coaching réalisées dans un contexte d’entreprise. Lorsque vous souhaitez choisir un bon coach de vie, renseignez-vous sur son niveau d’expertise.

Demandez-lui ces années d’expérience, ces thématiques de prédilection, le nombre de coachings accomplis… Faites appel au coach ouvert qui maîtrise différentes approches (Gestalt, PNL, analyse transactionnelle…). Ces derniers pourront appliquer l’approche qui convient à vos attentes. Le choix de l’accompagnateur devra se porter sur un titulaire d’une certification prouvant sa capacité d’accompagnement.

Fausses pistes à éviter lorsque l’on cherche son futur coach de vie

Selon votre disponibilité, vous avez le choix entre un coach qui travaille en face-à-face ou qui effectue ces séances à distance (par téléphone ou Skype). Quel que soit le type d’accompagnateur, il ne faut pas se focaliser sur la nature du problème. En effet, le coaché souhaite avant tout se débarrasser de ses soucis. C’est pour cela qu’il vaut mieux faire appel à un coach capable de trouver des solutions personnelles et uniques.

La formation du coach n’est pas un critère pertinent pour juger de la performance d’un accompagnateur. Il en est de même pour les références et le fait de faire partie d’une fédération. En effet, ces deux éléments ne permettent pas de prouver l’efficacité d’un life coach compétent.

Les outils fondamentaux du coaching : l’épée et le cœur
Qu’est ce que le coaching comportemental et cognitivo-comportemental ?